Espace Commun

Espace Chirurgiens et Dentistes

 
   
 
Le corps du chirurgien : un outil à protéger!

 

Longues séances statiques, priorité à la tâche plutôt que au confort, voilà le quotidien des chirurgiens.

 

L'absence de déambulation impose des contraintes adaptatives au corps. Le piétinement autour de la table d'opération devient donc souvent pathogène. posture chir

 

Se rajoutent à ces contraintes la grande précision des gestes dans des positions longues et inconfortables, une distance oeil-tâche difficile à maîtriser, ainsi que des situations de stress fréquentes et intenses.

 

Trop souvent négligées, ces tensions sont responsables de troubles musculo-squelettiques (TMS), situés le plus souvent au niveau rachidien, mais aussi à tous les niveaux des membres supérieurs.

 

"Sachant que j'ai, comme souvent chez les chirurgiens, des problèmes de douleurs dorsales et lombaires,

Marie-Christine Mathieu est venue étudier  ma gestuelle pendant mon travail au bloc opératoire.

Après une matinée durant laquelle elle m'a observé, elle a pris des photos et déterminé avec une grande précision d'où venaient mes problèmes de dos. En fait, une blessure dans l'enfance m'a laissé avec une raideur modérée du coude. Cette attitude contribue à une mauvaise utilisation de mon membre supérieur et à un travail inapproprié de l’omoplate, d'où une rétraction excessive de nombreuses chaînes musculaires en particulier au niveau du dos.

Une fois déterminé l’ensemble des rétractions nous avons mis en place un travail correctif, au bloc opératoire, pour changer ma façon de travailler au niveau de l’épaule, du coude, mais aussi de la main. Ce travail a été rapidement efficace en diminuant les tensions de fin de journée." JC Panisset, chirurgien orthopédique