Espace Commun

Espace Musiciens

 
   
 
Le musicien: un corps coupé en deux?

 

Essayez d'interroger un musicien sur ses épaules, son torse, son bassin ou ses jambes… S'en préoccupe-t-il ? Y consacre-t-il une partie de son travail personnel ? Y pense-t-il quand il joue ? " Non, pourquoi ? cela n'a rien à voir avec mon instrument… ". Et si l'on pousse encore un peu le questionnement, on comprend que dans l'esprit de la plupart des musiciens, le reste du corps " suit tout seul ". Nul besoin de s'en préoccuper, d'y consacrer du temps : tout cela est " naturel ". Même si dans la pratique, ils jouent avec les bras crispés, les épaules voûtées, le dos exagérément cambré ou le cou en avant.

 

Peut-on vraiment croire qu'il en soit ainsi ? Pourquoi faudrait-il travailler avec acharnement sur les " actionneurs " qui fabriquent le son, et ne rien faire pour le reste du corps ? Peut-on seulement imaginer que notre corps soit coupé en deux : d'un côté des doigts, des mains, des lèvres qui ne se disciplinent que par un entraînement acharné ; de l'autre, un corps génial et inspiré qui fonctionne spontanément de manière idéale ?

 

-> retour à la page Extraits

 
 

Actualités

Stage de formation pour kinésithérapeutes

16-22 juillet 2017 : au cours du festival des Arcs en Savoie

Voir détails


Stages de formation pour musiciens

Partout en France ou à l'étranger : Formations pour musiciens, amateurs ou professionnels, professeurs de musique, orchestres, Pôles Supérieurs, CEFEDEM : s'adresser à l'auteur du site.

.

Orchestre national du Capitole à Toulouse, Orchestre National de Lyon, Orchestre de l'Opéra de Lyon : interventions périodiques